Argenteuil

Organisateurs :

CCAS d'Argenteuil - Myriam Allouche - Corinne Boulahia

Responsable de la programmation cinéma - Guillaume Louradour

 

Association Université inter âges du nord parisien

Emmanuel Garcia, coordinateur pédagogique

 

Les cours ont lieu à la mairie d'Argenteuil,

dans l'amphithéâtre du conseil municipal,

le mardi ou le vendredi de 14 h à 16 h.

                        SAUF

la séance inaugurale, qui est donnée salle du Figuier blanc

 

Renseignements et inscriptions :

CCAS, hôtel de ville d'Argenteuil, 12-14 bd Léon Feix

Tel : 01 34 23 41 77

Programme de l'UIA en 2020 - 2021

 

 

En fonction de l'évolution de la situation sanitaire, des mesures particulières pourront être prises pour le déroulement des cours : changement de salle, limitation du nombre de participants ...

Vous en seriez informés par le CCAS, et ces informations seraient relayées sur notre site.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une uchronnie : et si la France avait continué la guerre en 1940 ? ...

 

 

 

 

 

 

Wikipedia Commons

Vendredi 9 octobre 2020, 14 h

Existe-t-il un art de bien vieillir ?

Brigitte Rovère, professeur de philosophie

Vivre longtemps, très longtemps, vivre jusqu’à 100 ans… : un cadeau ou un fardeau ?
Ecrits, colloques, émissions, se succèdent pour nous persuader qu’on peut être âgé, très âgé, sans jamais être vieux. Plus question de sombrer dans la sénescence ! Interdit, la sénescence !
Alors quoi ? Le sport intensif, la chirurgie esthétique, les stimulants et stages en tous genres… ? On cherchera, si vous le voulez bien, quelque chose d’un peu plus… d’un peu moins… Enfin, bref, quelque chose qui pourrait nous donner un horizon de sens, non pas malgré notre âge, mais à travers lui.

________________________________________________________________________
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Documents accompagnant le cours : cliquer ici

Mardi 6 octobre 2020, 14 h

En raison des mesures sanitaires, changement de salle :

Salle Jean Vilar, 9 boulevard Héloïse, Argenteuil

 

Devenir de Gaulle (1940)
 

Emmanuel Garcia, professeur d’histoire


« A quarante neuf ans, j’entrais dans l’aventure comme un homme que le destin jette hors de toutes les séries. » C’est ainsi que de Gaulle décrit, dans les Mémoires de Guerre, son action du 18 juin 1940. Il avait en fait près de cinquante ans (le 22 novembre 1940), et nul dans le grand public ne connaissait son nom. Comment devient-on ainsi, et en quelques jours, un personnage central de l’Histoire ? C’est cet étonnant rendez-vous avec le destin que nous nous proposons de retracer.

 

_____________________________________________________________________________
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 16 octobre 2020, 14 h

L’esprit amoureux : Benjamin Constant et Germaine de Staël


Isabelle Joz Roland, professeur d’histoire

En septembre 1794, Germaine de Staël et Benjamin Constant se rencontrent sur les bords du lac Léman. Commence alors une relation intellectuelle et amoureuse faite d’échanges et de réflexions sur la Révolution et la période napoléonienne. Tous deux écrivains et politiques deviennent les précurseurs du romantisme et du libéralisme.

__________________________________________________________________________
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Mardi 3 novembre 2020, 14 h

Beethoven

Eric Bennett, professeur de lettres classiques

« L’immense Beethoven », ainsi que le nomme Berlioz, a su s’imposer comme le grand compositeur de son temps, au point que le Congrès de Vienne le choisit, en 1815, comme musicien officiel. Ce fut toutefois au prix de luttes incessantes, le « Destin qui frappe à la porte » au début de la 5e symphonie prenant les formes multiples du fardeau héréditaire, des tracas familiaux, des déceptions amoureuses, enfin d’une surdité décelée à 28 ans et devenue peu à peu quasiment totale. Face à cela, sa musique raconte la résistance opiniâtre d’un homme, et son effort vers les idéaux de justice et de liberté. Cette conférence est conçue comme une introduction au concert prévu à la Philharmonie de Paris dans le cadre des activités proposées par le CCAS.

____________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 6 novembre 2020, 14 h

Qu'est-ce que philosopher ?

Brigitte Rovère, professeur de philosophie

Philosopher, dit-on classiquement, consiste à s’interroger. Certes, mais d’une certaine manière seulement. Laquelle ? A quels critères doit obéir un questionnement pour devenir philosophique ?
Mais l’on sait aussi que les philosophes ne se contentent pas d’interroger, ils élaborent des thèses. En quoi celles-ci se distinguent-elles de la simple opinion?
Enfin, à quoi sert-il de philosopher ? Peut-on espérer, par cette activité de la pensée, s’acheminer vers la sagesse ? Ou au moins vers un certain art de vivre ? Peut-être.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 10 novembre 2020, 14 h

De Gaulle 1968 – 1970 : quitter la scène

Emmanuel Garcia, professeur d’histoire


Les grands hommes détestent sortir de la scène par la petite porte. De Gaulle ne fait pas exception. Rétabli presque miraculeusement à la fin de mai 68, il pouvait encore couler quelques jours tranquilles en s’appuyant sur le « parti de la trouille », comme il nommait peu aimablement ses électeurs. Il préféra lancer les grandes réformes qui lui paraissaient nécessaires, et se faire congédier par le référendum de 1969. Désormais relégué à Colombey, il ne rendait plus de comptes qu’à l’Histoire.

___________________________________________________________________________
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 13 novembre 2020, 14 h

Héloïse et Abélard

Olivier Macaux, professeur de lettres


Si l’histoire d’Héloïse et Abélard est devenu un mythe universel, c’est qu’elle évoque, par-delà la rencontre de deux amants au XIIe siècle, la puissance tragique de l’amour. À partir de leur correspondance, nous retracerons le destin de ces deux amants passionnés qui contribuèrent en outre aux débats théologiques et philosophiques de leur temps.

___________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 26 novembre 2020 à 19 h


Santé publique et libertés individuelles.

Brigitte Rovère, professeur de philosophie


Le 16 mars 2020, pour éviter la rapide propagation du coronavirus sur le territoire français, Emmanuel Macron imposait rien moins que le confinement à l’ensemble de ses concitoyens ; soit la privation de ces libertés individuelles que sont celles d’aller et venir, de se rassembler, d’envoyer ses enfants à l’école, de pratiquer toutes les activités (professionnelles, politiques, syndicales, religieuses, culturelles et de loisirs) qui font sortir de chez soi.
Ce fut, dans l’histoire de notre temps, une grande première. Qui vint poser à notre société, un certain nombre de questions : Peut-on, sans trahir la démocratie, sacrifier les libertés qu’elle est censée garantir – et auxquelles nous sommes tant attachés – pour privilégier la santé, au motif que celle-ci est un droit fondamental en tant qu’elle est une condition à l’exercice de tous les autres ? Jusqu’où pourrait nous conduire cet hygiénisme contemporain qui érige la santé et la longévité en valeurs quasi suprêmes ?

__________________________________________________________________________
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 4 décembre 2020, 14 h

Qu’est-ce qu’un virus ?

Cécile Bézy, professeur de Sciences de la vie

Je vous propose de parcourir l’histoire de leur découverte, leur mode d’action dans l’organisme à travers l’exemple de la grippe
et la réponse de notre organisme.

Ce sera aussi l’occasion d’évoquer le phénomène pandémique lié au coronavirus.

__________________________________________________________________________
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 8 décembre 2020, 14 h

Camus : La peste

Robert Wainer, professeur de lettres



Du Décaméron, de Boccace (milieu du XIVème siècle), à L’amour au temps du choléra, de Garcia Marquez (1985), nombreux sont les romans qui prennent les pandémies pour décor. C’est sans doute que la confrontation avec le péril absolu se trouve tout à coup inévitable, alors que, comme le dit La Rochefoucauld, « le soleil ni la mort ne se peuvent regarder en face ».
Confrontés à ce qu’ils cherchent toujours à fuir, comment les hommes réagissent-ils ? Camus, dans La Peste, dresse, de façon presque clinique, la liste des comportements que cette situation inouïe provoque. Dans cette fable, on trouve aussi bien une réflexion historique sur « la peste brune » qui a déferlé sur l’Europe de 1933 à 1945, qu’une réflexion psychologique, morale et politique sur les questions que posent les rapports entre les hommes face à un fléau qu’ils ne peuvent comprendre, ni maîtriser.

_____________________________________________________________________________
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 11 décembre 2020, 14 h

Il  y a cent ans : le Congrès de tours

Emmanuel Garcia, professeur d’histoire.

 

Il y  a cent ans, en décembre 1920, le congrès de Tours consacrait la rupture du mouvement socialiste français en deux branches séparées, parfois rivales, parfois ennemies : socialistes et communistes.

Comment relire, un siècle plus tard, cette querelle sur la meilleure façon de faire la révolution ? L’histoire semble avoir mis tout le monde d’accord : il n’y  a pas eu de révolution, et les deux héritiers du Congrès de Tours sont réduits à un rôle mineur dans la vie politique française.   

_____________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 15 décembre 2020, 14 h

Notre cerveau et notre rapport au monde par nos sens

Catherine Verney, chercheuse à l’INSERM
 

Dans notre rapport au monde, nos différents sens nous informent de notre environnement et notre cerveau interprète ces informations. Chaque sens a ses spécificités. Nous explorerons ce que nous voyons/sentons et comment nous le voyons/ sentons. Réalité ou illusions ? Peux-t-on se fier à nos sens ? Comment notre rapport singulier à notre environnement se construit dans une complémentarité des différents sens/mémoires/émotions ?

__________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 6 janvier 2021, à 19 h.

 

Géopolitique de l’effondrement

Emmanuel Garcia, professeur d’histoire

 

Que deviennent les rapports de force et les grands équilibres entre les nations, lorsque pèse sur l’humanité un danger global : celui du blocage, voire de l’effondrement du système ? On a forgé un nouveau mot pour l’étude de ce risque d’effondrement : la « collapsologie ».

La crise du Covid – 19 retentit comme une alarme : le danger est peut-être plus proche que nous n’avions cru. 

_____________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Description de cette image, également commentée ci-après

Mardi 12 janvier 2021, 14 h

Albert Camus et Louis Guilloux,

deux écrivains du peuple

Olivier Macaux, professeur de lettres

Albert Camus (1913 – 1960) : L’Etranger, La Peste, La Chute …

Louis Guilloux (1899 – 1980 ) : Le Sang noir, Le Pain des rêves, Cripure...


C’est en 1945 que débute une grande amitié entre Albert Camus et Louis Guilloux. Les deux écrivains ont en commun d’être issus d’un milieu populaire et d’avoir vécu une enfance pauvre marquée par l’expérience du bonheur. Nous évoquerons les trajectoires littéraires et politiques des deux écrivains qui n’ont cessé de défendre les principes d’une morale humaniste confrontée à la modernité.

_______________________________________________________________________________
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo Rebecca Harms

Mardi 26 janvier 2021, 14 h

Les réfugiés

Laurent Hassid, professeur d’histoire


Les réfugiés représentent environ 70 millions de personnes dans le monde, soit à peu près la population de la France. Le statut juridique du réfugié est reconnu par la plupart des Etats, mais ces derniers l'accorde de moins en moins facilement, notamment par crainte d'immigration déguisée. Un réfugié doit prouver qu'il a dû fuir son pays car sa vie était menacée. Il s'en suit souvent un long parcours, parfois dangereux, très souvent incertain. Une proportion non négligeable de réfugiés vit dans des camps, qui sont appelés à être temporaire, mais certains comme ceux de Dadaab (Kenya) ou Zaatari (Jordanie) dépassent les 100 000 personnes. L'intervention cherche à montrer la complexité de l'obtention du statut de réfugié et les conditions de vie dans les camps.

______________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 29 janvier 2021, 14 h

L'Anthropologie, une science de l' « Autre » ?

Benoit Beucher, historien à l’institut des mondes africains


L'anthropologie que nous connaissons aujourd'hui est née autour des XVIIIe-XIXe siècles en Europe. Elle est considérée comme une science de l'Homme. Mais à ses débuts, elle se distingue difficilement des sciences naturelles, et reste hésitante quant à savoir quelles sont les sociétés à étudier : les nôtres ou les peuples étrangers, voire « primitifs » ? Vivante et travaillée par des débats de société comme toutes les sciences, elle ne cesse d'évoluer et, finalement, de nous ramener à des questions philosophiques : qui sont les « Autres » ? Et donc, qui sommes-nous ?

______________________________________________________________________________
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 5 février 2021, 14 h 30

La justice et les justiciables en France

Me Jean-Pierre Lepetit, avocat au barreau de Paris

 

Au delà des grandes affaires criminelles évoquées régulièrement par la presse, cette intervention portera sur le fonctionnement des tribunaux au quotidien. Me Jean-Pierre Lepetit, avocat au barreau de Paris, présentera les principes généraux de l'organisation de la justice en France, et répondra aux questions que peuvent se poser les "justiciables", c'est à dire chacun d'entre nous.

________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardis 2 et 9 mars 2021, 14 h

Femmes illustres de l’Antiquité (1 et 2)


Marie-Agnès Bennett, professeur de lettres classiques


Certains noms de femmes dans l’Antiquité sont parvenus jusqu’à nous: Lucrèce, Cléopâtre, Agrippine, Théodora… Comment se sont- elles rendues célèbres dans un monde dominé par les hommes ? Par leurs vertus ? Par leur conduite scandaleuse ? Nous ferons appel aux textes littéraires qui les ont immortalisées mais aussi aux tableaux et œuvres musicales qu’elles ont inspirés dans les siècles suivants.

________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dombrowski

Mardi 16 mars 2021, 14 h

Géopolitique de la Pologne

 

Emmanuel Garcia, professeur d’histoire

« La Pologne vivra tant que nous vivrons » : ce sont les premiers mots de la Marche de Dombrowski, hymne national de la Pologne. Ils illustrent bien l’épopée d’un peuple souvent écrasé par de puissants voisins, mais qui fut aussi un peuple conquérant, et dont les frontières ont considérablement fluctué au cours de l’histoire.

La Pologne est aussi marquée par des liens très particuliers avec la France. Henri III fut roi de Pologne avant de régner en France. Dombrowski combattait aux côtés de Bonaparte  en Italie.

______________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

Vendredi 5 mars 2021, 14 h

La Corée


Emmanuel Garcia, professeur d’histoire.

Divisée depuis 1945, la Corée représente l’un des derniers vestiges de la Guerre froide. Elle est aussi un enjeu majeur, qui concerne directement les trois géants qui s’affrontent aujourd’hui dans le monde multipolaire : les Etats-Unis, la Chine et la Russie.
Mais la Corée est aussi une vieille nation, qui apparait dans les documents chinois au III° siècle avant Jésus-Christ. Elle a été profondément marquée par les apports culturels chinois, mais a toujours voulu conserver son originalité.

____________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cracovie

Vendredi 19 mars 2021, 14 h

Varsovie, Cracovie

Marie-Agnès Bennett, professeur de lettres classiques

 

Pour préparer le voyage en Pologne, nous retracerons l’histoire de Varsovie que l’écrivain Witold Gombrowicz décrivait comme « le lieu d’extinction de la culture orientale et occidentale ». Martyre de la Seconde Guerre mondiale qui l’a réduite en cendres, elle ne ressemble à aucune ville d’Europe. C’est cette spécificité de la capitale polonaise que nous nous attacherons à découvrir au cours de cette conférence.

Ancienne capitale royale, Cracovie, berceau de la nation et de la culture polonaises, constitue le véritable joyau urbain du pays, une splendeur digne des plus belles capitales européennes. Nous partirons à la découverte de l’admirable complexe Gothico-Renaissance du centre-ville, épargné par les destructions de la Seconde Guerre mondiale mais aussi du quartier juif, immortalisé par La liste de Schindler. Symbole de la « Vieille Pologne » la ville est devenue un haut lieu touristique

________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marie Walewska

Mardis 23 mars et 6 avril 2021, 14 h

France - Pologne :

une longue histoire d’amour

Marie-Agnès Bennett, professeur de lettres classiques

A travers quelques couples franco-polonais, particulièrement célèbres et passés à la postérité, ( Louis XV et Marie Leczinska, Napoléon et Marie Walewska, Chopin et George Sand, Balzac et Mme Hanska, Marie Sklodowska et Pierre Curie) nous essaierons de comprendre le rapport de fascination que chacun des deux pays exerce sur l’autre depuis des siècles.

_____________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 30 mars 2021, 14 h

Le portrait

Emmanuel Faure Carricaburu, professeur d’histoire de l’art
 


"Parce qu’il prend la figure humaine pour sujet, le portrait possède un statut privilégié. D’abord réservé à une élite pendant la Renaissance ainsi qu’en atteste l’intriguant Portrait de Francesco Maria della Rovere par Titien, il se démocratise en même temps que le marché de l’art.

______________________________________________________________________________________
 

 

 

 

Vendredis 26 mars,  2 avril et 9 avril, 14 h

L’autobiographie moderne,

de Jean-Jacques Rousseau à George Sand

Olivier Macaux, professeur de lettres


C’est au commencement du romantisme que l’autobiographie moderne est apparue. Avec Jean-Jacques Rousseau, la valorisation de l’intime et l’analyse introspective fondent une nouvelle « écriture du moi ». Dès le début des Confessions, un pacte est proposé au lecteur : dans un souci d’authenticité, un homme fait le récit rétrospectif de sa propre existence en insistant sur l’histoire de sa personnalité. De Rousseau à George Sand, nous évoquerons quelques œuvres essentielles de la littérature autobiographique française.

__________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo Frank Schwichtenberg

 

Vendredi 16 avril 2021, 14 h

« Le blues ... toute la musique que j'aime »

Jean-Jacques Astruc, auteur - compositeur

Pour chanter les peines, les espoirs, pour chanter les rêves et l’amour, rien de mieux que le blues, qui parle à nos cœurs et à nos corps.
Source de la musique populaire du XXe siècle. Le blues valeur refuge, inspiration de nos plus grands chanteurs donnera également en de multiples ramifications le Jazz et le Rock’n’Roll…
Dans cette conférence ludique, avec vidéos et anecdotes J.J.ASTRUC propose de vous raconter une histoire du blues, entre légende et gloire.

__________________________________________________________________________________
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons

Vendredi 7 mai 2021, 14 h

Pourquoi l’homophobie?

Brigitte Rovère, professeur de philosophie

Il est fréquent, encore à notre époque, que des homosexuels soient victimes d’agressions verbales et physiques. Pourquoi ce rejet, pourquoi cette violence ?
D’où vient cette tendance à poser, avec une vigueur suspecte, l’hétérosexualité comme norme unique en matière de pratiques sexuelles et de vie affective ?
Plusieurs hypothèses : l’éducation, les croyances religieuses, la domination masculine … Ou peut-être quelque chose de plus souterrain, enfoui dans cette part d’ombre que chacun porte en soi.
Sans doute est-ce l’interaction du social et du psychologique qu’il nous faudra interroger.

______________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 11 mai 2021, 14 h

Machiavel

Emmanuel Garcia, professeur d'histoire

Machiavel : un des noms les plus célèbres de tout l'héritage politique européen. Quel homme politique rusé et sans scrupule n'a-t-il pas été qualifié de "Machiavel" ? Or, la pensée de Machiavel n’a pas grand-chose à voir avec ce que l’on appelle couramment le « machiavélisme ». Nous nous interrogerons sur la modernité de ce penseur du XV° - XVI° siècle, né et mort à Florence, où il écrivit "Le Prince" en 1513, et que l'on peut considérer comme le fondateur de la science politique.
_______________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 18 mai 2021, 14 h

Peut-on prouver l'existence de Dieu?

Brigitte Rovère, professeur de philosophie

Que l’on ne puisse ni prouver, ni même démontrer l’existence de Dieu, qui l’ignore encore ? Mais pour quels motifs ?
Nous entrerons dans le débat entre la raison et la foi à travers les thèses des théologiens et des philosophes, de l’antiquité à l’âge moderne.

_________________________________________________________________________
 

 

Mardi 13 octobre 2020, 14 h

Les migrations

Laurent Hassid, professeur d’histoire


Au cours de ces dernières années, la question des migrations s’est imposée comme un thème majeur dans l’actualité. Bien qu’anciennes, les migrations sont présentées comme un enjeu de la mondialisation. Les migrants aspirent à une vie meilleure et les réfugiés cherchent à obtenir un statut les protégeant des exactions de leur pays d’origine. D’autres flux pourraient survenir avec les changements climatiques ou les catastrophes écologiques. Les sociétés développées accueillent inégalement ces populations qui se trouvent du mauvais côté de la mondialisation. L’intervention sera illustrée par de nombreuses cartes et photos de terrain.

__________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardis 15, 22 et 29 juin 2021, 14 h

Le roman français au XIXe siècle (1800-1850)


Olivier Macaux, professeur de lettres


Au début du XIXe siècle, l’avènement du romantisme signe la réussite du roman introspectif avec Chateaubriand, Senancour ou Benjamin Constant et éclaire les débuts d’un jeune écrivain alors prometteur : Victor Hugo. Mais deux écrivains majeurs se démarquent dans cette première moitié du siècle : Stendhal et Balzac qui inventent le roman moderne, assignant à la littérature la tache de dire le réel dans sa totalité et de décrire une société bouleversée par les conséquences de la révolution industrielle et de la Révolution française.

___________________________________________________________________________________
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fotonovela

Vendredi 2 juillet 2021, 14 h

Les soldats africains de l'armée française (1939-1945)

Benoit Beucher, historien




Quand la guerre éclate en 1939, la France est un empire comptant plus de 100 millions d'habitants. L'Afrique en forme la plus grande part. Depuis 1857, des soldats issus des sociétés subsahariennes forment des troupes régulières. D'abord employés dans les colonies, ils combattent héroïquement pendant la Grande Guerre. Mais le sacrifice auquel ils ont consenti est-il encore possible au moment où Hitler se lance à la conquête de l'Europe ? Les combattants africains de ce second conflit mondial sont-ils les mêmes que ceux de 1914-1918 ? Enfin, quelle est la part qu'ils ont prise dans la libération de la France ?

___________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 25 juin 2021, 14 h

La Fontaine : la fable de l’homme
 

Robert Wainer, professeur de lettres


Nous essayerons de comprendre comment et pourquoi, depuis trois siècles, en dehors de tout contexte historique, les Fables de La Fontaine font partie du quotidien de chacun, au point que lorsque nous disons : « Aide-toi, le ciel t’aidera », « Rien ne sert de courir », « Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours », « Tirer les marrons du feu », nous n’évoquons pas seulement une sagesse millénaire, mais nous rendons aussi hommage à celui qui a su, par le verbe, la poésie, et l’humour, renvoyer une image de nous-mêmes à laquelle nous acceptons de nous identifier, même si elle n’est jamais bien flatteuse.

______________________________________________________________

 

 

 

Vendredi 11 juin 2021, 14 h

Introduction à la génétique
 

Cécile Bézy, professeur de sciences de la vie et de la terre

A partir d’une photo de famille nous identifierons des caractères et nous découvrirons ce qui les détermine.
Nous verrons comment ils nous sont transmis par nos ascendants et comment nous les transmettons à nos descendants.

____________________________________________________________________________