Home

 

 

 

 

Donald Trump arrive - Leonard Cohen s'en va

 

Leonard Cohen nous a quitté ce jeudi 10 novembre 2016, deux jours après la victoire électorale de Donald Trump.

 

Leonard Cohen était Canadien. C'est au Canada que disent vouloir se réfugier les Américains les plus atterrés par l'arrivée du milliardaire démagogue à la Maison blanche.  Mais peut-être trouvera-t-on ailleurs un rapport entre les deux évènements. Les experts, sondeurs et politologues viennent de faire la preuve de leur inutilité : pas un n'a vu venir le raz de marée Trump. Pour sonder le futur, nous avons peut-être besoin d'une autre parole que celle de ces docteurs Diafoirus, pourquoi pas celle d'un philosophe ou d'un poète ...

 

En 1990, après la chute du mur de Berlin, les experts nous annonçaient un "nouvel ordre mondial", sous les auspices de la démocratie et de la libre concurrence, et le contrôle bienveillant des Etats-Unis. Las, la guerre ne tardait pas à se rallumer, à commencer par les Balkans, où se déchainaient les massacres et la purification ethnique.    

 

1992 : Leonard Cohen nous sert une tout autre musique avec sa chanson The Future :

 

Rendez-moi le Mur de Berlin

Rendez-moi Staline et Saint Paul

...

J'ai vu l'avenir, mec,

Et c'est le meurtre

 

Ecoutons Leonard Cohen : cliquer sur la photo

 

 

 

 

 

 

Ecouter The Future : cliquer sur la photo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'AVENIR

 

Rendez-moi mes nuits sans sommeil

Ma chambre secrète, ma vie secrète

Je me sens seul ici

Sans personne  à torturer

Donnez-moi pouvoir absolu

Sur toute âme qui vive

Et couche-toi près de moi, baby

C'est un ordre !

 

Donnez-moi du crack et de la sodomie

Prenez le seul arbre qui reste

Et carrez le bien dans le trou

De votre culture

Rendez-moi le mur de Berlin

Rendez-moi Staline et St Paul

J'ai vu l'avenir, mec 

Et c'est le meurtre

 

Ca va déraper dans toutes les directions

Il n'y aura plus rien

Plus rien qu'on puisse désormais mesurer

Le blizzard planétaire

A dépassé le seuil

Et a fait chavirer

L'ordre de notre âme

Quand ils disaient REPENTEZ-VOUS

Je me demandais ce qu'ils voulaient dire

...

 

Vous ne savez pas quel vent m'amène

Vous ne le saurez pas, vous ne l'avez jamais su

Je suis le petit juif

Qui a écrit la bible

J'ai vu la montée et la chute des nations

J'ai entendu leurs histoires, je les connais toutes

Mais l'amour est le seul instrument de survie

Votre serviteur qui vous parle, on lui a dit

De l'annoncer clairement, de l'annoncer froidement :

C'est fini, on ne peut pas aller

Plus loin

Et maintenant les roues du paradis s'arrêtent

On peut sentir la cravache du diable

Préparez-vous à l'avenir :

C'est le meurtre.

 

Ca va déraper dans toutes les directions...


 

On va rompre aves l'ancien

Code de l'Occident

Et votre vie privée va soudain exploser

Il y aura des fantômes

Et des feux sur la route

Et l'homme blanc dansera

Vous verrez la femme

Suspendue par les pieds

Le visage couvert par sa robe à l'envers

Et tous les méchants petits poètes

Vont rappliquer

Essayant d'imiter Charlie Manson (*).

 

Rendez-moi le mur de Berlin

Rendez-moi Staline et St Paul

Donnez-moi le Christ

Ou donnez-moi Hiroshima

Qu'on détruise encore un autre fœtus

De toute façon nous n'aimons pas les enfants

J'ai vu l'avenir, mec

Et c'est le meurtre.

 

Ca va déraper dans toutes les directions...

 

 

THE FUTURE

 

Give me back my broken night

My mirror room, my secret life

It's lonely here,

There's no one left to torture

Give me absolute control

Over every living soul

And lie beside me, baby

That's un order !

 

Give me crack and anal sex

Take the only tree that's left

And stuff it up the hole

In your culture

Give me back the Berlin wall

Give me Stalin and St Paul

I've seen the future brother :

It is murder.

 

Things are going to slide in all directions

Won't be nothing

Nothing you can measure anymore

The blizzard of the world

Has crossed the threshold

And it has overturned

The order of the soul

When they said REPENT

I wonder what they meant

...

 

You don't know me from the wind

You never will, you never did

I'm the little jew

Who wrote the bible

I've seen nations rise and fall

I've heard their stories, heard them all

But love's the only engine of survival

Your servant here, he has been told

To say it clear, to say it cold :

It's over, it ain't going

Any further

And now the wheels of heaven stop

You feel the devil's riding crop

Get ready to the future :

It is murder.

 

Things are going to slide in all directions...


 

There'll be the breaking of the ancient

Western code

Your private life will suddenly explode

There'll be phantoms

There'll fires on the road

And the white man dancing

You'll see the woman

Hanging upside down

Her features covered by her fallen gown

And all the lousy little poets

Coming round

Trying to sound like Charlie Manson (*).

 

Give me back the Berlin wall

Give me Stalin and St Paul

Give me Christ

Or give me Hiroshima

Destroy another fetus now

We don't like children anyhow

I've seen the future, baby :

It is murder.

 

Things are going slide in all directions...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(*) Charlie Manson - le plus célèbre tueur en série américain, en particulier pour le meurtre en 1969 de l'actrice Sharon Tate enceinte de huit mois (meurtre qu'il n' pas exécuté, mais commandité). Il purge depuis 1971 un peine de prison à perpétuité.