Home

 

 

La campagne de Belgique (15 - 18 juin 1815)

Waterloo (18 juin 1815)

 

"Une bataille est un drame et une énigme.

En percer le mystère est fascinant"

 

Pour voir la cartographie animée, cliquer sur les cartes.

Réglez le son de votre ordinateur

Temps de lecture : 42 mn

 

 

Page 1

 

 

 

 

Une étude de la campagne de Belgique faite avec un peu de sérieux et de bon sens conduit à deux constatations, qui nous guideront à travers ces pages :

 

1) La défaite de Napoléon à Waterloo ne doit rien au hasard. Il est vain d'en chercher la cause, comme on le fait parfois, dans tel ou tel détail ou coup du sort. Napoléon a été vaincu à Waterloo parce que la supériorité militaire française, absolue pendant une dizaine d'années (de la campagne d'Italie - 1796 - à la victoire de Friedland - 1807) n'existait plus en 1815, en termes d'effectifs, mais aussi en termes de qualité de l'outil militaire.

 

2) Pour être comprise, la bataille de Waterloo ne doit pas être envisagée en elle - même. Elle n'est que le point d'orgue, l'aboutissement logique, le dernier combat d'une bataille de quatre jours qui se déroule du 15 au 18 juin 1815, et que l'on appelle la campagne de Belgique. Nous essaierons de montrer le lien qui existe entre ces quatre jours.

 

 

 

 

 

 

 

Pages 2 à 4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages 5 à 8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Page 9

 

 

 

 

 

Pages 10 à 16

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages 17 et 18

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages 19 et 20

 

 

 

 

 

 

Pages 21 et 22

 

 

 

 

 

 

 

Pages 23 et 24

 

 

 

 

 

 

 

Page 25

 

 

 

 

 

 

 

Page 26

 

 

 

 

 

 

Page 27

 

 

 

 

 

Pages 28 et 29

 

 

 

Page 30

 

 

 

 

 

 

Pages 31 et 32

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages 33 et 34

 

 

 

 

 

Page 35

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Page 1

Juin 1815 : pourquoi la guerre ?

 

 

 

 

 

 

 

Pages 2 à 4

Le dispositif allié et le plan de Napoléon.

 

 

 

 

 

 

 

Pages 5 à 8

Quelle est la valeur de l'armée de Napoléon ?

 

 

 

 

 

 

 

Page 9

Une bataille de quatre jours, qui commence le 15 juin par la prise de Charleroi.

 

 

 

 

 

 

 

Pages 10 à 16

16 juin : Napoléon bat les Prussiens à Ligny, pendant que Ney contient les Anglais aux Quatre Bras.

Mais les hésitations de Ney, et d'incroyables fautes de commandement, sauvent l'armée prussienne de la destruction.  

 

 

 

 

Pages 17 et 18

17 juin : Napoléon échoue à détruire les Alliés pendant leur retraite.

De leur côté, Blücher et Wellington ont décidé de se rejoindre une quinzaine de kilomètres plus au nord, et non pas de se séparer comme l'espérait Napoléon.

 

 

 

 

Pages 19 et 20

La situation au matin du 18 juin : Wellington, Napoléon, Blücher, Grouchy. 

 

 

 

 

Pages 21 et 22

Le champ de bataille : le "A" de Victor Hugo et la fausse plaine devant Mont Saint Jean.

 

 

 

 

 

Pages 23 et 24

Le dispositif des combattants : 

- défensif pour Wellington,

- offensif et empirique pour Napoléon.

 

 

 

Page 25

11 h et demi : un début tardif de la bataille.

 

 

 

 

Page 26

La tactique de Wellington.

 

 

 

Page 27

11h et demi à une heure : l'attaque d'Hougomont et le feu de la grande batterie.

 

 

 

 

 

Pages 28 et 29

Une heure de l'après-midi : les premières arrivées de troupes prussiennes et la réaction de Napoléon.

 

 

 

 

 

 

Page 30

Une heure à 3 heures : l'échec de la charge d'infanterie de Drouet d'Erlon.

 

 

 

 

Pages 31 et 32

Quatre heures à 6 heures : les charges de la cavalerie de Ney - L'arrivée des Prussiens à Plancenoit - La prise de la Haie Sainte.

 

 

 

Pages 33 et 34

Effondrement anglais ou arrivée des Prussiens ?

L'engagement de la Garde et l'effondrement français.

 

 

 

 

 

 

 

Page 35

Moralité ...

 

 

 

Lien

André Heughebaert et Eric Iven, passionnés par la campagne de 1815, ont réalisé un site remarquable montrant, heure par heure, la positon de toutes les unités du 15 au 21 juin.

La lecture n'est pas toujours évidente pour les néophytes, mais le site offre une exceptionnelle source de renseignements :

http://www.junibis.be