Soldat dans l'armée française, Maurice Dorgal est en juin 1941 cantonné à Marseille. Le gouvernement de Vichy l'envoie avec son unité, convoyer vers la Syrie de l'artillerie et des munitions, destinées à l'armée française du Levant. Celle-ci, stationné en Syrie, doit faire face à une intervention de l'armée britannique et des Forces Françaises libres.

Le convoi où se trouve Maurice Dorgal traverse en train l'Allemagne et les Balkans occupés, pour rejoindre le port grec de Salonique, puis embarquer à destination de la Syrie.

Du 13 juin au 10 juillet 1941, Maurice a tenu son journal. Nous le présentons ci-contre en le replaçant dans son contexte historique.

Pour voir en grand, cliquer sur le carré blanc en bas et à droite de l'image.

Pour une meilleure image choisir 780 ou 1080 dans "Paramètres".

 

Ci-dessous, des liens vers quelques documents complémentaires :

 

Home

Autour de la campagne de Syrie (juin - juillet 1941)

Le journal de Maurice Dorgal

 

 

 

 

 

 

 

 

 

           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le témoignage de Benoist-Méchin sur la rencontre Darlan - Hitler du 11 mai 1941, au cours de laquelle a été approuvée la coopération entre Vichy et l'Allemagne en Syrie.

 

Le télégramme de Pétain au général Dentz (commandant en chef des forces françaises au Levant), envoyé le 15 mai 1941. Pétain ordonne à Dentz de pratiquer "sans arrière-pensées" la politique de collaboration avec l'Allemagne en Syrie.

 

Les "Protocoles de Paris" (27 mai 1941), définissant le cadre de la coopération entre Vichy et les Allemands au Levant, en Afrique du nord et en Afrique subsaharienne.

 

Un protocole complémentaire, signé le 28 mai 1941, évoquant les "concessions politiques et économiques" que l'Allemagne pourrait faire à Vichy en échange de sa collaboration.