A la suite et au sujet des accords militaires ci-dessus, l'ambassadeur d'Allemagne à PARIS et le vice-président du Conseil des ministres français sont convenus du

PROTOCOLE COMPLEMENTAIRE  ci-après :
 


Le gouvernement français doit escompter que le droit d'utiliser le port de BIZERTE, fixé dans l'accord sur l'Afrique du Nord et la protection des transports de matériels débarquant dans ce port à destination de l'Armée allemande d'Afrique, ainsi que l'aide à accorder aux forces de la Marine allemande prévu dans l'accord sur l'Afrique Occidentale française et l'Afrique Equatoriale française peuvent conduire à un conflit armé immédiat avec l'Angleterre ou avec les Etats-Unis.

Le gouvernement français doit. donc obtenir la réalisation des conditions militaires et politiques qu'implique cette situation.

Les concessions allemandes fixées et prévues dans l'accord sur l'Afrique du Nord en vue du renforcement de l'état défensif sur terre, sur mer et dans les airs permettent d'assurer immédiatement les risques que comportent les facilités accordées du côté français et en ce qui concerne BIZERTE. Les grands dangers que comporte l'octroi, par les Français, des facilités prévues. dans le projet d'accord sur l'A.O.F. et l'A.E.F. exigent toutefois de subordonner l'exécution pratique de ces mesures, convenues, en principe, aux conditions suivantes :

1) Le gouvernement allemand. accordera préalablement les renforts nécessaires en vue d'augmenter l'état défensif de l'A.O.F.

2) Le gouvernement allemand fournira au gouvernement français par la voie de concessions politiques et économiques les moyens de justifier devant l'opinion publique de son Pays, l'éventualité d'un conflit armé avec l'Angleterre et les Etats-Unis.

Paris, le 28 mai 1941

Signé: ABETZ.
Ambassadeur d'Allemagne à Paris.

Signé: DARLAN.
Vice-Président du Conseil des ministres français.