Home

 

 

 

 

Evolution géopolitique du Moyen-Orient depuis la Première Guerre mondiale

Cartographie animée

Temps de lecture : 23 mn

Pour lire l'animation, cliquer sur les cartes ou sur les numéros de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Page 1

L'ordre ottoman, installé au XVI° siècle, recule depuis la fin du XVII° siècle. Mais il ne disparait complètement qu'à l'occasion de la Première guerre mondiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages 2 et 3

L'ordre européen mis en place au lendemain de 1919 est dominé par la France, et surtout par l'Angleterre.

Il disparait pour l'essentiel à l'occasion de la Seconde Guerre mondiale, en laissant derrière lui les états créés en 1922 : Irak, Syrie, Liban, Jordanie ... et le "foyer national juif" créé en Palestine, devenu en 1948  Etat d'Israël. 

 

 

 

 

 

 

Pages 4 et 5

L'ordre bipolaire, dominé par les Etats-Unis et l'URSS, remplace rapidement l'ordre européen.

 

Jusqu'aux années 70, les politiques proprement arabes (Egypte, Syrie, Arabie saoudite ...) de remettent pas en cause l'ordre bipolaire.

 

La Guerre du Kippour en 1973 démontre que les deux superpuissances contrôlent toujours la région. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Page 6 et 6b

L'ordre bipolaire s'effrite dans les années 1970 - 80 avec la montée de l'islamisme, premier mouvement révolutionnaire du XX° siècle à ne pas se réclamer de valeurs européennes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Page 7

1989-1991 : la disparition de l'URSS met fin à la bipolarisation, et semble déboucher sur le triomphe des Etats-Unis, en particulier avec la première Guerre du Golfe (1991).    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Page 8

L'échec américain en Irak laisse un grand trou noir au centre de la région : l'Irak détruit par la guerre américaine, la Syrie détruite par ses propres contradictions et par la contagion irakienne.

 

Les états créés par l'Europe en 1922 achèvent de se disloquer. Sur leurs ruines est créé l'Etat islamique en 2014.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages 9 et 10

Autour du centre effondré, et déserté par les grandes puissances qui ne veulent ou ne peuvent imposer de solution, renaissent les ambitions des puissances régionales.

 

L'Iran, longtemps marginalisé et qui veut retrouver toute sa place ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages 11 et 12

... la Turquie, qui après avoir caressé le rêve d'un "néo-ottomanisme", est plutôt dans une position défensive face au problème kurde, aux ambitions iraniennes, et au voisinage encombrant de la Russie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pages 13 et 14

... l'Arabie saoudite, menacée à la fois par les ambitions iraniennes, et par l'apparition de l'Etat islamique. De plus en plus méfiante à l'égard de la protection américaine, elle se voit contrainte de défendre elle-même ses positions.  

 

 

 

 

 

 

Page 15

Conclusion ?

Si on cherchait quelques raisons d'être optimiste, tant sur l'évolution du chaos moyen-oriental que sur ses répercussions en Europe, on aurait bien du mal à en trouver.

 

Et si l'on ne veut pas désespérer on peut toujours se rabattre sur la formule incantatoire selon laquelle "le pire n'est jamais certain"...