Henry FORD

 

 

 

Henry Ford (1863 – 1947)

Né le 30 juillet 1863 et décédé le 7 avril 1947 dans l’État du Michigan aux Etats-Unis, Henry Ford est le fondateur de la Ford Motor Company, l’un des principaux constructeurs automobiles mondiaux depuis la première moitié du XXe siècle.

Le nom d’Henry Ford est attaché au « fordisme », mode de production en série basé sur la ligne d’assemblage et modèle économique prônant des salaires élevés.

Ainsi les ouvriers des usines Ford payés 5 $ la journée en 1914 étaient-ils en moyenne deux fois mieux payés par la Ford Motor Company que par ses concurrents, le pari d’Henry Ford ayant été double en la matière : attirer les ouvriers aux compétences les meilleures afin d’augmenter la productivité du travail, générer du pouvoir d’achat au sein de ses propres usines pour stimuler la demande des automobiles Ford : « Un ouvrier bien payé est un excellent client ».

De même Henry Ford fit-il appliquer une diminution du temps de travail (à 40 heures par semaine) dans ses usines dès les années 1920 dans l’optique clairement affichée de faire baisser les coûts de production.

 

Aîné d’une fratrie de 6 enfants, Henry Ford abandonnera dès l’âge de 17 ans la ferme familiale et vivra de « petits boulots » jusqu’en 1891.

Rejoignant la Detroit Edison Illuminating Company, il deviendra ingénieur en chef mais démissionnera en 1899 pour créer la Détroit Automobile qui commercialisera la première automobile créée par H. Ford, la « Quadricycle ».

Obligé de vendre cette société qui deviendra Cadillac Motor, Henry Ford crée Ford Motor en 1903 et lance la première voiture particulière à faible coût (grâce aux méthodes de production) en 1908, la « Ford T », qui régnera sur le marché automobile américain pendant 20 ans.

Dès 1918, c’est le fils d’Henry Ford, Edsel Ford, qui deviendra président de la Ford Motor, mais H. Ford conservera un droit de veto sur toutes les décisions stratégiques et reprendra même brièvement les rênes de sa société dans les années 1940 à la suite du décès de son fils.

Connu pour son opposition farouche et musclée, voire policière, aux syndicats et aux syndicalistes, Henry Ford fit publiquement état à de nombreuses reprises d’une idéologie antisémite affirmée, et malgré de non moins publiques excuses faites à ce sujet en 1927, il fut décoré de la plus haute distinction nazie par A. Hitler dans les années 1930.

Si les moteurs Ford destinés notamment à l’aviation contribuèrent à la victoire des Alliés lors de la première et de la deuxième guerre mondiale, les usines Ford, à travers leur internationalisation, participèrent également à l’effort de guerre nazi.

Grand inventeur, H. Ford déposa personnellement plus de 150 brevets industriels aux Etats-Unis.

 

 

 

 

 

 

 La Ford T

 

Assemblage à la chaîne de la Ford T