Home

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Participez au Café philo du mardi 4 octobre 2016
18 h à la médiathèque de Coulanges

La Controverse de Karakorum,

un projet qui interroge le dialogue interculturel, entre histoire et actualité.



Voyager, c’est accepter de se confronter à l’altérité et à l’imprévu car pour rencontrer l’autre il faut accepter une certaine mise en danger.

C’est très exactement ce qui s’est produit en pleine guerre des religions dans la nuit du 31 mai 1254 à Karakorum.

En effet, des représentants de diverses religions (musulmane, bouddhiste, chrétienne, religions polythéistes...) ont accepté de présenter leurs conceptions religieuses respectives en s’engageant à respecter cette règle d’or : s’abstenir de toute injure ou de tout tumulte, sous peine de mort ! Ce sont ces conditions d’un voyage véritable et de la rencontre qu’elles permettent que nous tenterons de questionner ensemble.



                                                  Réservation au 01 34 45 97 60

__________________________________________________________________________________________________________

 

 

Vendredi 7 octobre 2016 à 14 h 30

Programme modifié en raison de l'actualité. Le thème du Portugal, initialement prévu, sera traité lors de la prochaine saison de l'UIA.

 

Emmanuel Garcia, professeur d'histoire

Le "BREXIT" et les nouveaux enjeux en Europe

En juin 2016, le résultat du référendum britannique résonne comme un coup de tonnerre : pour la première fois, un peuple décide de quitter l'Union européenne. Jusqu'à la dernière minute, malgré les sondages, la plupart des observateurs pensaient que, dans le secret de l'isoloir, les électeurs anglais n'oseraient pas. Et pourtant ...

Cet évènement imprévu soulève deux questions :

- Quelles particularités de l'histoire anglaise expliquent ce choix de la rupture ?

- La construction européenne peut-elle se poursuivre comme si de rien n'était, où est-elle confrontée à des choix décisifs ?

 

___________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cycle

"L'Amérique vue par elle - même"

 

A l'auditorium de Coulanges, le samedi à 15 h

 

Nous comparerons ce que l'histoire et le cinéma nous apprennent sur l'Amérique, et sur le regard qu'elle porte sur elle-même. Le plus ample témoignage cinématographique sur l'histoire des Etats-Unis, c'est le western. Avant de laisser la parole à M. Wainer, qui nous parlera du western, nous survolerons le passé de l'Amérique, en nous interrogeant sur la façon dont les Américains eux mêmes se voient.

 

 

Emmanuel Garcia, professeur d'histoire

1- La conquête de l'Ouest

 

Samedi 15 octobre 2016 à 15 h

Auditorium de Coulanges

 

Durant la première moitié du XIX° siècle, les Etats-Unis ont multiplié leur population et leur territoire par quatre, leur production par sept. Aucune nation n'a jamais connu une croissance une croissance aussi explosive. La conquête de l'Ouest en est l'un des aspects. Elle marque durablement les mentalités et la culture des Etats-Unis.

 

 

Robert Wainer, professeur de lettres

2- Le Western, mythe, histoire, et reflet de l’Amérique

 

Samedi 19 novembre  et 3 décembre 2016 à 15 h

Auditorium de Coulanges

 

 Il est d’usage de mépriser le Western, genre fruste, aux personnages taillés à la serpe, à la psychologie rudimentaire, aux conflits simplissimes, aux effets répétitifs, aux dénouements attendus. Pourtant, c’est un genre auquel ont sacrifié les plus grands réalisateurs d’Hollywood, auteurs de drames psychologiques raffinés, de comédies ébouriffantes, de critiques sociales décapantes.

C’est que le Western est, pour l’Amérique, bien plus qu’un divertissement : c’est à la fois un genre historique, qui raconte la « Naissance d’une nation » ; mais c’est aussi un récit légendaire et mythique, qui, comme les tragédies grecques à l’époque de Sophocle, redit inlassablement au public les mythes fondateurs de leur culture, les valeurs auxquelles ils croient. C’est enfin un miroir du présent : le western, loin d’être figé, évolue en fonction du regard que les Américains portent sur leur pays. Les conflits entre Indiens et cowboys, entre shérifs et bandits, entre éleveurs et fermiers, reflètent souvent les drames que connaît l’Amérique : ségrégation raciale, deuxième guerre mondiale, guerres de Corée et guerre du Vietnam, combat écologiste.

 

____________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Michel Lhéritier, guide conférencier au Louvre

Vendredi 21 octobre 2016 à 14 h 30

René Magritte

René Magritte (1898-1967) découvre le cubisme et le futurisme, comme l’avant-garde artistique d’Anvers, lorsqu’il s’installe définitivement à Bruxelles en 1918. Initialement d’une expression plutôt impressionniste, sa peinture évolue rapidement vers le purisme en se rapprochant de Fernand Léger. Dans les années 1920, il fréquente le milieu dada, avec Marcel Lecomte ; il reste bouleversé devant une reproduction du Chant d’Amour (1914) de De Chirico. Amateur de poésie surréaliste, il fréquente le groupe surréaliste de Bruxelles, puis à Paris, Breton, Dali, Éluard et Ernst.

Vendredi 28 octobre 2016

Visite au Louvre de l'exposition Magritte

 La dernière rétrospective de 1979 révélait à quel point Magritte évoque souvent son intérêt pour ce qui n’apparait pas. A quelqu’un lui demandant la signification cachée derrière une de ses images, il répond : « Il n’y a rien derrière cette image. Il y a derrière les couleurs du tableau, la toile. Derrière la toile, il y a un mur, derrière le mur il y a… etc. Les choses visibles cachent toujours d’autres choses visibles. Mais une image visible ne cache rien ». Cette nouvelle exposition redéploye l’œuvre de Magritte au tamis des cinq principales « figures » auxquelles il n’a cessé́ de se référer : le feu, l’ombre, les rideaux, les mots, le corps fractionné. Au fil de ces thématiques, l’exposition dévoile sa réflexion approfondie autour des questions de ressemblance et de réalisme, et s’intéresse à son travail sur les représentations trompeuses du monde. L’exposition rapproche les peintures de Magritte d’images anciennes, illustrant les récits mythologiques de l’invention et de la définition de la peinture.

_________________________________________________________________________________

 

 

 

Le cycle sur l'Amérique et le western se conclut par un ciné-concert

proposé par le Centre culturel de Gonesse :

 

Le Mécano de la Générale

Ciné - concert

Vendredi 9 décembre 2016 à 20 h 30 / Cinéma Jacques Prévert

Les élèves de l'Ecole de Musique inventeront et joueront en direct la bande originale du film de Buster Keaton : Le Mécano de la Générale. Sorti en 1926, le film est muet. Mais il était toujours accompagné lors de sa projection par un piano ou un orchestre. C'est cette expérience unique qui nous est proposée aujourd'hui, non pas avec une bande-son, mais  un véritable orchestre.

L'histoire - Nous sommes pendant la Guerre de Sécession (1861 - 1865). Pour prouver son amour à Annabelle, Joe, modeste mécanicien  de locomotive, se lance à la poursuite de son train volé par des espions nordistes.

Le réalisateur et acteur principal - Buster Keaton est, avec Charlie Chaplin, l'un des géants du cinéma muet américain. Le Mécano de la Générale est le premier film a avoir été inscrit par la Bibliothèque du Congrès au Registre national des films pour « importance culturelle, historique ou esthétique ».

________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jacques Tramson, professeur de lettres

 Malraux, l’aventurier, l’humaniste, l’homme d’état
 

Vendredi 2 et 9 décembre 2016 à 14 h 30

André Malraux, l'aventurier, l'humaniste, l'homme d'état : Certains se souviennent de Malraux comme d'un prestigieux homme d'état du général de Gaulle; d'autres n'ont pas oublié l'émotion suscitée par son hommage à Jean Moulins; enfin, il y a les lecteurs de La Condition Humaine ou des Conquérants : nous tenterons de montrer l'unité profonde qui existe entre ces trois moments de la vie d'un être, aventurier dans l'âme, de l'expérience quotidienne à celle de l'écriture ou du politique.
_________________________________________________________

 

Gonesse

Programme de l'UIA en 2016 - 2017

 

Organisateurs :

CCAS de la ville de Gonesse

UIA du Nord Parisien

 

Les cours ont lieu, sauf indication contraire dans le programme à

la Maison intergénérationnelle Daniel Dabit

4 rond point des Droits de l'Homme - Gonesse

 

Inscriptions :

Contacter le CCAS de la ville de Gonesse : 01 30 11 55 20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 16 décembre 2016 à 14 h 30

Géopolitique du Moyen – Orient :

où en sommes nous en décembre 2016 ?

Emmanuel Garcia, professeur d'histoire

Nous avons présenté l’an dernier une géopolitique du Moyen-Orient, ancrée dans le long terme historique. Nous ferons cette fois le point sur la situation présente, dans ses principaux aspects :

-L’effondrement du centre (Irak et Syrie)

-L’effacement des puissances extérieures (Etats-Unis, Russie, France …)

-L’affirmation et la rivalité des puissances régionales (Turquie, Iran, Arabie saoudite).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Emmanuel Garcia, professeur d'histoire

Hiver 1917 : où va la guerre ?

Vendredi 20 et 27 janvier 2017 à 14 h 30 

Lorsque commence l’hiver 1916 – 1917, la situation semble complètement bloquée : offensives et contre offensives ont échoué, des millions d’hommes se font face dans les tranchées, et personne n’est sur le point de céder.

Pourtant en quelques mois, de février à avril 1917, tout va changer. La Russie tsariste s’effondre. Les Etats-Unis décident, pour la première fois, d’intervenir dans les affaires de l’Europe. Nous retracerons ce formidable ébranlement, sans oublier que personne n’en mesure alors les conséquences.  A la fin de l’hiver 1917, nul ne peut imaginer que la Russie va devenir communiste, et que les Etats-Unis vont dominer le monde.

___________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Patricia Labarde, professeur de géographie

Le réchauffement climatique et la Cop 21 

Vendredi 3 février 2017 à 14 h 30

 

La communauté scientifique internationale est unanime pour décrire un réchauffement climatique rapide de la terre : que sait-on aujourd'hui scientifiquement sur ce réchauffement ?

 Du 29 novembre au 12 décembre 2015, le Bourget a accueilli la conférence dite « COP 21 »,  débouchant sur un accord international pour limiter le réchauffement climatique. En quoi est-ce vraiment un accord historique ?

____________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Michel Lhéritier, guide conférencier au Louvre

L'Iran, de Persépolis à la république islamique

24 février 2017 à 14 h 30

Avec l'accord sur le nucléaire, l'Iran commence à être réintégrée dans le jeu international.  Cela s'accompagne de la renaissance de ses ambitions régionales. C'est le moment de nous souvenir que cette république islamique est aussi l'héritière d'un très grand passé, celui de l'empire perse. Nous proposerons une introduction à l'histoire et à la culture de cet empire.

 

Visite au Louvre des salles consacrées à l'Iran

Vendredi 3 mars 2017

La France ayant eu le monopole des fouilles archéologiques en Iran pendant que l’Angleterre avait celui de l’exploitation du pétrole, le musée du Louvre est, hors d’Iran, le plus riche pour les antiquités iraniennes. Nous découvrirons celles issues des fouilles de Suse qui, pendant des décennies ont alimenté le musée en chefs d’œuvre incomparables et nous achèverons notre visite par les arts de l’islam en évoquant la splendeur d’Ispahan et le règne fastueux de Shah Abbas-le-Grand, contemporain d’Henri IV et de Louis XIII.

________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Josette Nifenecker, professeur de lettres

Les comédies de Shakespeare

Vendredi 10 et 17 mars 2017 à 14 h 30

Après notre première approche , l’an dernier, de l’univers tragique de Shakespeare, je voudrais cette année me promener avec vous, cette année dans son univers comique, fantastique, burlesque….encore un domaine inépuisable et des personnages qui ravissent bien des metteurs en scène contemporains.
 

______________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eric Bennett, professeur de lettres

Tchaïkovski, chantre de l’âme russe

Vendredi 24 et 31 mars à 14 h 30 

« La créativité naît de l’angoisse », disait Einstein ; la musique de Tchaïkovski semble illustrer parfaitement ce postulat :  Le Lac des cygnes décline les deux visages d’une personnalité torturée, la Symphonie pathétique sonne comme le glas du bonheur.  Un mariage suicidaire, une protectrice exaltée , une mort mystérieuse rendent romanesque l’existence de ce compositeur qui se disait « russe, russe, russe jusqu’à la moelle des os » .

____________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Catherine Verney, chercheuse en neurosciences à l'INSERM

Comment fonctionne notre cerveau ?

Vision et addiction

Vendredi 21 mars et 28 avril 2017 à 14 h 30

 

Anatomie et physiologie de la vision, comment et que voyons-nous ? La réalité ou des illusions ? Exploration de la perception visuelle de l’œil au cerveau dans toutes ses dimensions.

La sensation de plaisir, qu’elle provienne d’un carré de chocolat ou d’une séance de sport est en partie le résultat d’interactions chimiques intracérébrales. Quand et comment se met en place l’addiction et comment la soigner ? De la normalité à la pathologie en un équilibre subtil entre connexions intracérébrales et neurotransmission. Les facteurs de vulnérabilité individuels, sociétaux et environnementaux, pour une meilleure prévention et prise en charge de l’addiction.

________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Emmanuel Garcia, professeur d'histoire

La place des empires dans l’histoire

Vendredi 5 et 12 mai 2017 à 14 h 30

 

L’empire est un paradoxe de l’histoire. Il construit une puissance très supérieure à celle des états, mais il finit toujours par s’effondrer. Rome, Byzance, Istanbul, Vienne …  en ont tour à tour fait l’expérience. Jean-Baptiste Duroselle, grand historien des relations internationales, publie en 1981 son livre – testament ; il lui donne pour titre « Tout empire périra ».

______________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marie-Agnès Bennett

Réflexions sur l’histoire de l’éducation

Vendredi 19 et 30 mai 2017 à 14 h 30 

Du paterfamilias qui a droit de vie et de mort sur ses enfants à « parents, mode d’emploi », de l’esclave- pédagogue dévoué aux enseignants actuels déboussolés, c’est un parcours à travers des siècles de réflexion sur la transmission des savoirs que nous effectuerons pour tenter de trouver une réponse adaptée à notre temps. De Platon à Bourdieu, en passant par Montaigne et Rousseau, nombreux ont été les penseurs et les écrivains qui ont réfléchi sur la délicate question de la répartition des rôles entre parents (grands-parents) et enseignants. A partir des textes fondamentaux sur le sujet, nous mènerons une réflexion plus large sur les rapports entre générations.

 

Vendredi 9 juin 2017

Visite des collections issues du musée de l'éducation du Val d'Oise

Au pôle culturel de Coulanges

___________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Robert Wainer, professeur de lettres

Le jardin dans la culture française et européenne 

Samedi 10 juin 2017 à 15 h, au château d'Arnouville 

Que nous disent les jardins de nous-mêmes ?

Jardin médiéval, jardin renaissance, à l’italienne, jardin classique, jardin anglais, jardin public : les jardins, qui sont l’art de dessiner la nature, sont aussi l’art de SE peindre avec la nature. Au fond, ce sont des sortes d’autoportraits que chaque époque, chaque culture trace d’elle-même. Visiter Villandry ou Versailles, Chantilly ou Les Buttes Chaumont, c’est comprendre comment  les hommes des siècles passés  se représentaient leur rapport avec le monde.

Ce cours se déroulera au château d'Arnouville, l'ancienne résidence du comte Machault d'Arnouville, aujourd'hui devenue école d'horticulture.

____________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cécile Bézy, professeur de sciences

Le monde des dinosaures

Vendredi  16 juin 2017 à 14 h 30

Depuis « Jurassic Park » (1993), les dinosaures comptent parmi les personnages les plus populaires de notre imaginaire collectif. En particulier, les enfants les adorent. Mais que savons nous réellement de ces petites bêtes, mystérieusement disparues  il y a plus de soixante millions d’années ?

_____________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

Vincent Lusset, polytechnicien

Les enjeux du nucléaire

Vendredi 23 juin 2017 à 14 h 30

Le nucléaire est un sujet controversé, qui déchaîne régulièrement les passions car source d’énergie et de destruction la plus puissante jamais développée par les êtres humains.

Nous nous proposons, afin d’y voir plus clair sur ce sujet technique mais pourtant d’importance dans notre vie quotidienne, d’étudier dans un premier temps l’histoire de la découverte et de la maîtrise des propriétés physiques du noyau des atomes, avant d’évoquer, dans un deuxième temps, leurs principales applications militaires, énergétiques, scientifiques, industrielles ou médicales.

Nous terminerons en discutant des risques du nucléaire et des perspectives de l’énergie nucléaire dans le contexte actuel de réchauffement climatique et d’épuisement des sources d’énergie fossiles.

_________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marie-Agnès  Bennett, professeur de lettres classiques

Carthage de Didon à Salambô

Vendredi 6 et 13 janvier 1917 à 14 h 30

"C’était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d’Hamilcar… » Cette première phrase du roman de Flaubert nous fait rêver à cet Empire qui a dominé la Méditerranée occidentale avant de se heurter à la puissance romaine, lors des fameuses guerres puniques.  C’est l’histoire de ce « peuple de la mer » que nous évoquerons, depuis sa fondation par la légendaire reine Didon, chantée par Virgile,  jusqu’à ses chefs prestigieux, Hamilcar et Hannibal, dont le souvenir hanta la mémoire des plus illustres combattants des siècles suivants.

________________________________________________________________