Université Inter Âges - Gonesse

Saison 2012 - 2013

 

Organisateurs :

CCAS de la ville de Gonesse

UIA du Nord Parisien

 

Inscriptions :

Contacter le CCAS de la ville de Gonesse : 01 30 11 55 20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                 

 

 

 

 

 

 

 

 

Victor Hugo

Le dernier jour d'un condamné (1829)

Jacques Tramson, professeur de Lettres

 

La Peine de Mort dans la Culture et la Littérature

de l’Antiquité à nos jours…

Vendredi 9, 16 et 23 novembre 2012

Une brève introduction resituera le statut de la peine de mort dans les grandes institutions, du Code d’Hammourabi (vers – 1700 av. J.C.) à la loi Badinter (1981), en passant par les visions antiques  -de la loi du Talion à l’Aréopage en Grèce, du Droit Romain autour de Solon et Caton-, les versions médiévales du Jugement de Dieu et de l’Inquisition, les systèmes judiciaires français depuis l’Ancien Régime au Code Napoléon. Mais nous nous intéresserons surtout à la perception que nous en ont laissée les grands tragiques, d’Eschyle à Sénèque, sans oublier les traitements modernes de Cocteau, Giraudoux, Sartre, Anouilh, la réflexion des philosophes ou des orateurs, de Platon à Cicéron. Puis nous verrons comment, à peu près négligée chez nos écrivains des XVI° et XVII° siècles, la peine de mort devient un vrai sujet de débat au siècle des lumières –grâce en particulier à l’influence de Beccaria- où s’opposeront Voltaire et Rousseau puis dans la littérature d’essai et de fiction du XIX° siècle, autour de Chateaubriand, Lamartine et surtout Hugo avant d’être objet de débat politique, moral et philosophique à travers de grandes figures comme Jaurès, Barrès et particulièrement Camus. Entrée dans notre système judiciaire, l’abolition de la peine de mort est-elle entrée dans nos consciences au regard de la culture contemporaine ?

___________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Archimède 

287-212 av. JC.

Albert Einstein 1879 - 1955

             

Michel Rouaud, professeur de Sciences physiques

L'émergence de la science : la gravitation

Vendredi 30 novembre et 7 décembre 2012

La réflexion sur ce que nous appelons "Physique" commence avec des questionnements et des modèles des Grecs, puis il y a un grand vide pendant 15 siècles. Les premières idées scientifiques apparaissent avec Galilée. Les uns après les autres, les dogmes vont être contredits par lui et d’autres savants.

Puis arrive Newton qui va réellement créer la physique et expliquer (presque) toute la mécanique, dont le mouvement des astres…jusqu'à ce que les révolutions conceptuelles d’Einstein (et d’autres) nous entrainent dans un monde étrange où l’espace et le temps se mélangent, se déforment, avec un comportement qui sort complètement de notre intuition. Et ce ne sont pas les trous noirs et autres ondes gravitationnelles qui vont améliorer les choses…

____________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

Michel Lhéritier, guide-conférencier au Louvre

La peinture impressionniste

Vendredi 14 et 21 décembre 2012

L'impressionnisme est un mouvement pictural français né de l'association de quelques artistes de la seconde moitié du XIXe siècle. Fortement critiqué à ses débuts, ce mouvement se manifesta notamment de 1874 à 1886 par huit expositions publiques à Paris, et marqua la rupture de l'art moderne avec l'académisme. L'impressionnisme est notamment caractérisé par une tendance à noter les impressions fugitives, la mobilité des phénomènes climatiques, plutôt que l'aspect stable et conceptuel des choses, et à les reporter directement sur la toile. A travers l'œuvre de quelques peintres majeurs, nous évoquerons certains aspects de ce mouvement protéiforme.

_______________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eric Bennett, professeur de Lettres

Richard WAGNER révolutionnaire et romantique

Vendredi 11 et 18 janvier 2013

Tour à tour objet de vénération et de haine, Richard Wagner ne laisse pas indifférent. Nature tourmentée, c’est dans l’art qu’il recherche la rédemption. Les nouveautés qu’il introduit dans le langage musical et la conception de l’opéra heurtent les conventions de l’époque et inaugurent une ère nouvelle. Liszt, Cosima von Bülow, Louis II de Bavière, Nietzsche ont-ils compté pour lui ou n’ont-ils été que des utilités au service du grand projet ? En essayant de comprendre le « cas Wagner », nous contribuerons à honorer le 200e anniversaire de la naissance du mage de Bayreuth .

_______________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"Electre", film de Cacoyannis

Marie-Agnès Bennett, professeur de Lettres classiques

 

Personnages mythiques et légendaires de L’Antiquité et leur postérité dans les arts (suite)

 

Vendredi 25 janvier et 1° février 2013

 

Electre et Oreste : de la fatalité grecque à l’engagement existentialiste

En reprenant les textes fondateurs qui mettent en scène les enfants d’Agamemnon chez Eschyle ( Les Choéphores) et chez Sophocle (Electre) nous examinerons deux adaptations modernes du mythe : Electre de Giraudoux, et Les Mouches de Sartre. Elargissement à l’opéra de Richard Strauss : Elektra, et au film de Cacoyannis : Electre .

 

Phèdre : une héroïne tragique

Après un résumé comparatif des pièces d’Euripide, de Sénèque et de Racine, nous étudierons les arrière-plans philosophiques et religieux des auteurs. Confrontation entre la scène de l’aveu de Phèdre à Hippolyte chez Sénèque et chez Racine.  Prolongements : deux mises en scènes contrastées du passage étudié. Un happy-end possible pour cette histoire tragique ?  Hippolyte et Aricie de Jean-Philippe Rameau.

 

 

 

 

 

 

 

 

De Gaulle et Adenauer, 1962

Emmanuel Garcia, professeur d'Histoire

L'Allemagne : sa place en Europe et dans le monde

Vendredi 15, 22 février et 1° mars 2013

Du temps de la Guerre froide, l’Allemagne divisée était qualifiée de « géant économique et nain politique ».  La formule résume bien les paradoxes de la puissance allemande.  Née tardivement (1871), elle est vite devenue et restée la première puissance industrielle du continent. Dans la crise financière que connaît aujourd’hui l’Europe, rien ne peut se décider sans Berlin. Mais, parce que l’Allemagne occupe en Europe une place centrale et déterminante, ses ambitions politiques ont toujours posé problème. Bismarck avait parfaitement compris les dangers de la surpuissance et voulu, contrairement aux idées reçues, une politique de paix. Après lui l’ambition mal maîtrisée de Guillaume II, puis l’ambition démente du nazisme, ont à deux reprises précipité le monde dans la guerre. Après 1945 on a cru régler radicalement le problème : l’Allemagne divisée et occupée n’avait plus de politique. Ce n’était bien sûr qu’expédient provisoire.  L’Allemagne réunifiée en 1990 doit de nouveau affronter la question de sa puissance, de son rapport à l’Europe et au monde.

_______________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

Jacqueline de Romilly 1913 - 2010

 

Marie-Agnès Bennett, professeur de Lettres classiques 

 

Jacqueline de Romilly : une vie pour la Grèce

 

Vendredi 8 février 2013

 

En tant qu’ancienne élève,  je me propose de retracer la vie de cette femme exceptionnelle, universitaire brillante, à la Sorbonne puis au Collège de France, académicienne, mais surtout représentante de l’Humanisme dans son sens le plus pur et le plus noble. Je m’efforcerai de montrer en quoi son combat acharné pour la culture classique nous interpelle  tout particulièrement aujourd’hui.

_________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Georges Simenon 1903 - 1989

Olivier Macaux, professeur de Lettres

Le monde romanesque de Georges Simenon

Vendredi 22, 29 mars et 5 avril 2013

 Une légende s’est formée autour de l’œuvre de Georges Simenon : traduite en cinquante-cinq langues, vendue à quelques cinq cent cinquante millions d’exemplaires, largement adaptée au cinéma et à la télévision, cette œuvre riche de plus de quatre cents titres n’obéit pas aux codes traditionnels de l’institution littéraire. Ce romancier populaire, connu pour la rapidité et la concision de son écriture, est entré par effraction dans la grande littérature. André Gide avait pourtant reconnu que « Simenon est le plus grand romancier de tous, le plus vraiment romancier que nous ayons en littérature. »

Nous essaierons de montrer à travers la série des Maigret et celles des romans « durs », appelés aussi « romans de la destinée » (avec, par exemple, des  chefs-d’œuvre comme Les Sœurs Lacroix, la neige était sale ou les Anneaux de Bicêtre) que Simenon, en maître avéré des techniques narratives, a construit un monde romanesque d’une grande authenticité et qu’il éclaire de manière prodigieuse la condition humaine. Explorateur infatigable du réel sous toutes es formes, Simenon est ainsi parvenu à dresser un portrait de l’homme du XXe siècle confronté au malaise historique et existentiel de la modernité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cécile Bézy, professeur des Sciences de la Vie et de la Terre

L’alimentation : des aliments aux « alicaments » ...

ou ce qu'on veut nous faire croire....

Vendredi 12 avril 2013

Qu'est devenue notre alimentation au cours du temps ? Nous verrons ce qui a influencé les changements dans notre alimentation dans l’histoire, comme l'apparition du feu par exemple. Nous pourrons ensuite commenter la célèbre phrase de Socrate:" Que ton aliment soit ton médicament" et voir que le marketing rend cette phrase encore plus célèbre aujourd'hui. Ainsi nous comprendrons comment ne pas tomber dans le piège des publicités à travers une plus juste connaissance de ce que doit être une alimentation saine et équilibrée.

 

 

 

Modification de calendrier : vendredi 12 avril 2013

"L'autobiographie au féminin : Nathalie Sarraute" est remplacé par "L'alimentation : des aliments aux alicaments ... ou ce qu'on veut nous faire croire".

 

 

 

 

Le Père Goriot

Gravure de Daumier

Josette Nifenecker, professeur de Lettres

Figures de la paternité dans le roman français du XIX° siècle.

Vendredi 19 et 26 avril 2013

 

Pères  absents ou trop présents; tyranniques ou faibles; passionnés ou indifférents, dans la France du XIXème siècle où s'épanouit la famille bourgeoise, pour le meilleur et le pire, les représentations du père se multiplient dans la littérature, et particulièrement le roman, genre privilégié de l'époque.

Sans être le reflet de la réalité - même si elles s'appuient dessus- ces représentations sont celles de types et d'un imaginaire collectif complexe.

C'est à ces représentations, particulièrement chez Stendhal et Balzac que nous nous intéresserons, ce qui n'exclura pas un passage par d'autres écrivains (Hugo, Zola, Maupassant).

___________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Emmanuel Garcia, professeur d'Histoire

Le Parlement dans les institutions de la V° République

Vendredi 17 mai 2013

Parmi les grandes démocraties modernes, la France a des institutions particulières. Son système n'est pas présidentiel, comme celui des Etats-Unis, ni purement parlementaire, comme dans les autres pays d'Europe. La V° République peut être qualifiée de régime mixte, mi-présidentiel, mi-parlementaire.

Nous verrons de quels problèmes et de quelles évolutions historiques nous vient cette situation.

 

Visite du Palais Bourbon :  samedi 25 mai 2013.

___________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Evelyne Rivet, professeur de Sciences économiques et sociales

L’Europe dans la tourmente monétaire

Vendredi 19 et 26 octobre 2012

La crise de financement de la dette Grecque du printemps 2010,qui s'est étendue à d'autres pays a révélé les incohérences de la zone euro. L'économie européenne est dans la tourmente, étranglée par l'austérité et les marchés financiers.
Retour sur ces évènements afin de mieux comprendre cette crise et les solutions pour s'en sortir.

____________________________________________________________________________