Université Inter Âges - Argenteuil

Saison 2010 - 2011

 

Organisateurs :

CCAS d'Argenteuil

Université Paris 13 Villetaneuse

 

Renseignements et inscriptions :

CCAS, hôtel de ville d'Argenteuil, 12-14 bd Léon Feix,

Tel : 01 34 23 41 77

L’invention de l’Artiste : petite histoire de l’Artiste par les artistes eux-mêmes (2° partie).

M. Robert Wainer, professeur de lettres.

Vendredi 8, 15 et 22 octobre 2010, 14 h à 16 h.

 

 

L’an dernier, nous avons vu que, du Moyen – Age au siècle de Louis XIV, l’artiste, quel que soit son prestige, est rarement mieux considéré qu’un artisan, voire qu’un domestique. Cette année, nous suivrons cette évolution du siècle des lumières à l’aube du XXème siècle : c’est la conquête progressive d’une reconnaissance niée jusqu’alors. Comme le héros des Maîtres Chanteurs de Wagner, l’artiste est tout à la fois martyr, guide, et messie. Mais cette révérence sociale s’accompagne d’une admiration réciproque entre arts et artistes : finie la suprématie des « humanités » sur les « arts mécaniques ».  Balzac, Zola ou Proust interrogent les peintres et les musiciens pour élargir leur propre palette, et transformer leur art. L’invention de l’artiste, dans les romans, dans les tableaux, dans les opéras, permet alors d’inventer de nouvelles formes d’art.

 

 

 

 

Le théâtre de Tchekhov

M. Éric Bennett, professeur de lettres

Mardi 12 octobre 2010, 14 h à 16 h.

 

Dans le cadre de l’année France-Russie, nous pourrons assister à la représentation de deux pièces de Tchékhov, l’auteur russe le plus connu à l’étranger. Ce sera pour nous l’occasion d‘étudier quelles sont les constantes de son théâtre, qu’il s’agisse d’un de ses chefs-d’œuvre : Oncle Vania ou d’une pièce courte mais dense : la Noce. Ennui, amour impossible, tragique du quotidien…

 

 

 

 

Les grands courants de la pensée économique

Mme Évelyne Rivet, professeur de sciences économiques.

Vendredi 5 et 12 novembre 2010, 14 h à 16 h.

 

La pensée économique est au coeur des débats d'idées contemporains. Chacun espère que les économistes apportent des réponses claires à la question du plein emploi ou du problème des retraites.

L'objectif de cette conférence sera de mieux comprendre les économistes,les grands courants,la diversité de leurs points de vue,de leurs analyses et leurs jargons: les Libéraux,les Keynésiens,les Marxistes.....

Clarifier la pensée économique suppose un retour aux auteurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Afrique du Sud après l'apartheid

M. Didier Nativel, professeur d'histoire

Vendredi 19 et 26 novembre 2010, 14 h à 16 h.

Depuis 1994 avec l’accession au pouvoir de Nelson Mandela, l’Afrique du Sud entre dans une nouvelle phase de sa longue histoire. Puissance régionale incontournable, la « nation arc-en-ciel » est aussi un pays de contrastes que le monde redécouvre lors de la coupe du monde de football de 2010. Comment l’État et la société de ce grand pays tentent de surmonter les stigmates du passé et les défis de l’avenir ?

 

 

 

 

 

 

Une histoire de la matière

M. Guy Martin, professeur de physique.

Mardi 23 et 30 novembre 2010, 14 h à 16 h.

 

Dans le but de mieux comprendre sa structure, l’étude de la matière est, en ce début du 21°siècle, l’un des sujets qui mobilise le plus de physiciens. Au cours de ces deux séances, nous allons essayer de dégager comment, à partir de l’évolution des conceptions de la matière, la notion d’atomes s’est imposée.

Dans un premier temps, nous évoquerons les différentes conceptions dans l’antiquité, et leur évolution jusqu’au 19° siècle, où on peut estimer qu’une véritable démarche scientifique se met en place, qui permet d’élaborer les premières théories.

Nous verrons ensuite comment, au 20° siècle surtout,  ces théories ont évolué jusqu’à la conception actuelle du modèle de l’atome.

 

 

 

 

Personnages mythiques de l’Antiquité et leur postérité dans les Arts : Énée, Phèdre, Orphée

Mme Marie-Agnès Bennett, professeur de lettres

Vendredi 3, 10 et 17 décembre 2010, 14 h à 16 h.

 

Nous poursuivrons notre approche des personnages mythiques de l’Antiquité en nous intéressant successivement à Orphée, Énée et Phèdre. Chacun de ces trois héros a suscité au cours des siècles suivants la fascination d’écrivains, peintres,  musiciens et cinéastes. Nous parcourrons les siècles, d’Euripide à Cocteau, en passant par Virgile, Sénèque et Dante. Nos propos seront enrichis par des commentaires  d’ œuvres picturales et musicales, inspirées par ces trois personnages.

 

 

 

Histoire de la littérature américaine de 1945 à 1975

M. Olivier Macaux, professeur de lettres.

Vendredi 7 et 14 janvier 2011, 14 h à 16 h.

 

 Nous tenterons de donner une vue d’ensemble de la littérature américaine de 1945 à la fin de la guerre du Vietnam, en insistant sur sa richesse et sa variété. Nous découvrirons ainsi qu’une littérature de la contestation, si ce n’est du désenchantement est née au sein d’une société de l’opulence et de la consommation, hantée par le spectre de la guerre froide et nous verrons que des auteurs d’horizons très différents ont battu en brèche les valeurs dominantes de l’american way of life.

Nous aborderons cette période d’un point de vue chronologique (où sera précisé le contexte social et politique) et thématique (la Beat Generation, le roman juif américain, la résurgence des écrivains du sud, l’émergence des littératures minoritaires, le théâtre des années cinquante, la littérature populaire telle que la S-F ou le polar, les écrivains modernistes et expérimentaux…).

Ce parcours de la littérature américaine permettra de nous arrêter sur quelques auteurs emblématiques, de Norman Mailer à Jack Kerouac, de Vladimir Nabokov à Carson Mac Cullers ou de Richard Wright à Philip Roth.

 

 

 

 

 

La peinture hollandaise du siècle d'or : Rembrandt, Vermeer.

M. Michel Lhéritier, conférencier au Louvre.

Mardi 11 et 18 janvier 2011, 14 h à 16 h.

 

 

 

 

Vermeer - Vue de Delft

 

 

Brassens, Ferré, Brel.

M. Jacques Tramson, professeur de lettres.

Vendredi 21, 28 janvier et 4 février 2011, 14 h à 16 h.

 

Musiques au coeur, musiques du coeur : les oubliés des anthologies poétiques, Georges Brassens, Léo Ferré et Jacques Brel... De la Méditerranée sétoise et toscane au plat pays: lyrismes solaires ou soleils brouillés, communautés de la rébellion. Nous tenterons de voir comment ces trois auteurs-compositeurs-interprètes ont su associer les mélodies et les thèmes les plus poétiques à une peinture de la société dont la critique n'a jamais exclu la dimension humaniste.

 

 

 

 

 

 

Molière et "Les femmes savantes".

M. Éric Bennett, professeur de lettres

Mardi 1° février 2011, 14 h à 16 h.

 

L’avant- dernière pièce de Molière, écrite en 1672, nous parle de cette époque, bien sûr , mais aussi de la nôtre : dans tout ce « beau langage » qu’emploient les héroïnes et que dénonce Molière, nous ferons le lien avec le langage vide et prétentieux qui n’arrive pas à pallier, de nos jours, l’absence de pensée personnelle

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre de l'Année du Mexique :

 

Le Mexique précolombien.

M. Michel Lhéritier, conférencier au Louvre.

Vendredi 11 et 18 février 2011, 14 h à 16 h.

 

 

Tical

 

 

 

 

 

 

Le Mexique, des conquistadores à l'indépendance.

M. Emmanuel Garcia, professeur d'histoire

Mardi 1° et 8 mars 2011, 14 h à 16 h.

 

Avec l’arrivée des « conquistadores » au XVI° siècle , le Mexique est entraîné dans l’histoire mondiale : conquête espagnole, conflits avec les Etats-Unis, intervention de la France sous Napoléon III. S’il s’émancipe de l’Espagne dès 1821, sa véritable indépendance ne date que de1867, avec le retrait des troupes françaises.

Mais ce Mexique lié au monde a aussi construit une société originale et métissée, à travers une histoire particulièrement tourmentée.

 

 

 

 

Bérénice

M. Éric Bennett, professeur de lettres.

Mardi 22 mars 2011, 14 h à 16 h.

« Titus qui aimait passionnément Bérénice la renvoya de Rome, malgré lui, malgré elle » Il fallait tout le génie de Racine pour transformer cette simple phrase de Suétone en une tragédie en cinq actes. Pas de morts, pas de sang, mais des adieux déchirants. Nous sommes à la quintessence de la tragédie.

 

 

 

 

 

 

Comment philosopher par gros temps ?

Mme Nadine Wainer, professeur de philosophie.

Vendredi 25 mars, 1° et 8 avril 2011, 14 h à 16 h.

 

Nous sommes actuellement ballottés par un présent chaotique et inquiétés par un avenir illisible. Comment réagir en philosophes à cette situation ? L’an dernier, nous avons envisagé comment nous pouvons choisir deux perspectives très différentes.

Ou bien chercher dans l’analyse de la nature humaine une réalité stable sous les mouvements désordonnés mais superficiels du présent : Hume et Alain nous ont permis d’illustrer cette position.

Ou bien croire que notre présent s’inscrit dans une histoire qui a un sens, même si elle paraît indéchiffrable : Hegel et Marx – frères ennemis sur de nombreux points – sont aux origines de cette pensée. La théorie très idéaliste de Hegel sera opposée cette année au matérialisme de Marx. Comme nous l’avons fait les autres années, nous nous exercerons à la critique des dérives ou des limites liées à chacune de ces perspectives.

 

 

 

 

La linguistique : langage, langues, parole.

Mme Francine Mazière, professeur émérite à l’Université Paris 13.

Mardi 26 avril et 5 mai 2011, 14 h à 16 h.

 

Il se parle plus de 6000 langues, quelques unes sont écrites, certaines peuvent être rassemblées en familles, dans chacune on relève de multiples variations, beaucoup vont disparaître. A partir de ces constats, le linguiste tente d’établir à la fois une organisation générale du phénomène « langage » et la description de langues particulières. Il faudra donc aborder l’universalité des objets dont on use (combinatoire de sons, organisation des sens…), mais aussi leur diversité et le rôle de certaines périodes historiques dans la fixation de langues régionales et nationales. Puis aborder la parole, individuelle et changeante en fonction des circonstances, pour chacun d’entre nous.

 

 

 

 

La vie et l'œuvre d'Albert Camus

Mme Josette Nifenecker, professeur de lettres.

Vendredi 29 avril, 6 et 13 mai 2011, 14 h à 16 h.

 

On a beaucoup évoqué Albert Camus en 2010 pour le cinquantième anniversaire de sa mort. C’est l’occasion de réfléchir sur son œuvre riche et complexe, tant sur le plan littéraire et philosophique que politique. De « l’homme absurde » à l’humaniste engagé, nous suivrons les évolutions de cet écrivain parfois bien solitaire.

 

 

 

 

 

 

Dans le cadre de l'Année du Mexique :

 

Le roman mexicain au XXe siècle.

M. Olivier Macaux, professeur de lettres.

Vendredi 20 et 27 mai 2011, 14 h à 16 h.

 

Nous essaierons de montrer de quelle manière le roman mexicain, au cours du XXe siècle, a tenté de s’émanciper de la tutelle européenne et principalement espagnole, tout en cherchant à conserver une dimension universelle.

Depuis ce qu’on a appelé le « roman de la révolution », survenu au lendemain de la Révolution de 1910 jusqu’à l’émergence d’une génération d’écrivains remarquables dans les années cinquante, le roman mexicain a délaissé progressivement l’esthétique réaliste au profit d’une vision plus créative qui recherche, selon l’expression de Jorge-Luis Borges, « l’amalgame du rêve et du réel ». Nous nous attarderons sur les œuvres majeures de Juan Rulfo et de Carlos Fuentes afin de montrer la beauté et la profondeur du roman mexicain qui, outre ses innovations narratives, a su brasser l’Histoire et les mythes, le réel et le sacré et célébrer les puissances de l’imaginaire.

Nous terminerons ce tour d’horizon du roman mexicain en revenant sur la production littéraire des années soixante à nos jours qui, du mouvement de la Onda à la génération du crack, a privilégié un roman urbain, critique, issu de la contre-culture et des mouvements de rupture.

 

 

 

 

 

 

La révolution mexicaine (1910)

M. Dominique Mariette, professeur d'histoire.

Mardi 24 OU 7 juin 2011 (à préciser), 14 h à 16 h. 

 

La révolution mexicaine de 1910 est une insurrection sociale, politique et culturelle contre la dictature de Porfirio Diaz. Des personnages de légende s'y illustrent, comme Emiliano Zapata et Pancho Villa. Elle ne débouche pas sur une construction politique stable, mais elle marque profondément l'histoire et les mentalités jusqu'à aujourd'hui. 

 

 

 

 

 

Géopolitique de la construction européenne.

M. Emmanuel Garcia, professeur d'histoire.

Vendredi 3, 10 et 17 juin 2011, 14 h à 16 h.

 

La construction européenne est en panne. Elle apparaît comme bien peu démocratique, et on lui reproche soit d’être trop présente, soit d’être peu efficace. 

Pour juger de ce malaise, essayons de poser les bonnes questions. Qu’a représenté la construction européenne par rapport à l’histoire longue de l’Europe ? Quels étaient les projets des différentes nations et de leurs chefs ?

Essayons en somme de prendre un peu de hauteur, de replacer la construction européenne dans une perspective historique, sans laquelle rien n’est intelligible.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'affaire Anastasia.

M. Philippe Vanparys, professeur d'histoire.

Vendredi 24 juin, 14 h à 16 h.

Quatrième fille du tsar Nicolas II, Anastasia Nicolaïevna, née ne 1901, a-t-elle survécu au massacre de toute sa famille  le 17 juillet 1918 ? Plusieurs femmes ont prétendu être l’héritière du tsar, miraculeusement épargnée. La plus célèbre, Anna Anderson, a réussi à semer le doute, et parfois à convaincre. Les recherches menées depuis 1990, et surtout les tests ADN, nous disent aujourd’hui que rien de tout cela n’était vrai. Mais « l’Affaire Anastasia » reste l’une des plus troublantes énigmes du XX° siècle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

John Maynard Keynes

1883 - 1946

Adam Smith

1723 1790

Karl Marx

1818 - 1883

La Vue de Delft de Vermeer inspire une célèbre page de Proust

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nelson Mandela

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La légende d'Orphée

 

 

 

 

 

 

 

 

Jack Kerouac

1922 - 1969

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carson McCullers

1917 - 1967

 

 

Rembrandt - La fiancée juive

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Brel, Ferré, Brassens

Une rencontre de légende le 6 janvier 1969

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean Baptiste Poquelin,

dit Molière

1622 - 1673

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Palenque

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hernan Cortés

1485-1547

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean Racine

1639 - 1699

 

 

 

 

 

 

Marx (1818 - 1883)

 

Hegel (1770 - 1831)

 

 

 

 

 

Bruegel - La tour de Babel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Albert Camus

1913 - 1960

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carlos Fuentes

Né en 1928

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Emiliano Zapata et Pancho Villa

 

Depuis 1957 : de l'Europe des 6 à l'Europe des 27

 

 

 

 

 

 

Les enfants de Nicolas II en 1910

Anastasia est la 2°  à partir de la gauche

 

Anton Tchekhov

1860 - 1904